Lutte contre les chenilles processionnaires

with Pas de commentaire

En hiver, les chenilles processionnaires font des nids à l’intérieur des pins, des cèdres, des douglas et des mélèzes.Elles occasionnent la défoliation des pins car elles consomment les aiguilles en fin d’automne et surtout en début de printemps. Cette défoliation peut entraîner une importante perte de production et diminuer la résistance, notamment des jeunes plantations, aux attaques de parasites tels que les scolytes.

La chenilles processionnaire n’a qu’une génération par an

Les chenilles quittent leur nid en procession et descendent s’enfouir dans le sol pour se transformer en chrysalide.

Il existe plusieurs manières de lutter contre la prolifération de ces nuisibles :

  • La suppression mécanique des nids nécessitant l’intervention d’un élagueur
  • L’installation d’Ecopièges autour des troncs d’arbres en hiver (de décembre à avril) pour piéger les chenilles descendant en procession; elles vont être canalisées dans une collerette qui les fera descendre dans le sac rempli de terre
  • L’installation de pièges à phéromones (de juin à septembre) suspendus aux branches basses des arbres et diffusent l’odeur du papillon femelle (phéromone); attirés par cette phéromone, les papillons mâles volent autour jusqu’à épuisement, moment où ils finissent par tomber dans l’entonnoir qui les piège. La phéromone dure de 8 à 10 semaines.

Tous les moyens de lutte présentés sont écologiques et respectueux de l’environnement en ciblant exclusivement les populations de chenilles processionnaires.

 

Les commentaires sont fermés.